Un couple de brésiliens qui a parcouru le Chemin de Saint Jacques à vélo devient le pèlerin 100 000 en 2017

Saint Jacques de Compostelle, le 22 juin 2017

Le pèlerin numéro 100 000 de 2017 sur le Chemin de Saint Jacques a été reçu aujourd’hui à Compostelle, après avoir terminé son périple, par le chapitre de la cathédrale de Compostelle dirigé par son doyen, Segundo Pérez, et par le gérant de Xacobeo, Rafael Sánchez, comme représentant de Turismo de Galicia.

Les pèlerins grâce auxquels la route jacobée a atteint ce chiffre symbolique sont un couple formé par Juliana Pivato et Eliezer Ribeiro Antunes Junior. Ils sont brésiliens et ont réalisé leur pèlerinage à vélo sur le Chemin Français au départ de Saint Jean Pied de Port. Après avoir pris leur compostelle, ils ont été reçus au sanctuaire de l’apôtre lors de la messe vespérale du pèlerin, au cours de laquelle ils ont été félicités et ont reçu plusieurs souvenirs.

Avec leur arrivée, qui s’est produite plus tôt qu’à d’autres occasions, le Chemin de Saint Jacques fait preuve de sa vitalité encore une fois. Presque à la fin du premier semestre de l’année, le nombre de pèlerins a augmenté près de 12 % par rapport à la même période de l’année 2016. Cette année-là, la route jacobée avait battu son record absolu de pèlerins avec 277 854 compostelles délivrées par l’Office du Pèlerin, situé dans le nouveau Centre International d’Accueil au Pèlerin. Il s’agit d’une des grandes infrastructures prévues, avec lesquelles Turismo de Galicia, en collaboration avec la cathédrale de Saint Jacques, prétend répondre aux besoins actuels du pèlerinage, comme indiqué dans le Plan directeur du Chemin.

Quatre continents parmi les premières nationalités

Pendant les six premiers mois de 2017, 65 % des pèlerins arrivés à Compostelle ont été étrangers, contre 35 % d’espagnols, avec l’Allemagne, l’Italie, les États-Unis et le Portugal en tête. Parmi les quinze nationalités les plus présentes sur la route jacobée quatre continents sur cinq sont représentés, avec la France, l’Irlande, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Pologne pour l’Europe ; le Brésil, le Canada et le Mexique pour l’Amérique ; la Corée pour l’Asie, et l’Australie. Ce qui approfondit le processus d’internationalisation que vit le Chemin.

Bien que 60 % des pèlerins continuent de choisir le Chemin Français comme itinéraire pour se rendre à Compostelle, d’autres routes sont en plein essor, comme le Chemin Portugais, le Chemin du Nord et le Chemin Primitif – classés Patrimoine mondial en 2015 –, la Vía de la Plata, le Chemin Anglais et le Chemin Portugais de la côte. La Xunta de Galicia travaille sur tous ces itinéraires à travers des initiatives d’amélioration de la signalisation et des infrastructures disponibles, entre autres.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *